Pierre_Soulages

Conférence de Benoît Decron

PIERRE SOULAGES A L’EPREUVE DE LA MONOGRAPHIE,
LE MUSEE DE RODEZ

« Le musée Soulages a rassemblé  plus de 180’000 visiteurs depuis son ouverture le 30 mai dernier. Ce « musée inhabituel », comme l’a baptisé le peintre, mérite désormais une toute première analyse, une sorte de point d’étape. C’est ce que cette conférence va proposer, en retraçant les principales étapes de sa conception : contenu de la donation, conception du bâtiment par les architectes catalans de RCR, parcours et scénographie. L’exposé s’attachera à détailler à la fois l’expérience de ce projet né de la volonté de Soulages et d’élus, dans le contexte fragile d’une modeste collectivité. Comment l’élever et comment le faire vivre ? Il mettra en valeur l’adéquation de collections variées (peintures sur papier et sur toile, estampes, sculptures, photographies, films…) et de l’idée princeps de leur éclairage par la technique et de ses accidents. «  C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche ». Car le musée Soulages  qui couvre un ensemble d’œuvres de 1934 à 2012 n’est pas un exercice monographique, mais un « tressement » de productions (peintures, vitraux, eaux fortes…) et de processus inventés par le peintre. L’objectif reste d’associer les racines locales du peintre, né à Rodez  en 1919, et la médiation à caractère international. Tout en évitant la pétrification d’une collection permanente. Les architectes RCR, nominés à l’équerre d’argent 2014, ont pris une part capitale auprès du peintre, du conservateur et des techniciens, pour offrir un écrin avenant et souple à la collection, en cœur de ville : ce qui signifie son déplacement et celui de ses activités au sud, entre la cathédrale et les quartiers neufs de Bourran. Incarner Soulages sans se priver d’initiatives et de flexibilité. La conférence s’attachera donc à la présentation de l’architecture et de son contenu, à ses spécificités, notamment le Café Bras mis au point par un chef étoilé, l’association des amis du musée, la mutualisation des moyens et des personnels des trois musées de Rodez. Elle pointera les perspectives en matière de programmation, mais également dans le sens de la collaboration poursuivie et accentuée avec Pierre Soulages, son époque et ses proches » Benoît Dacron.

Benoît Decron, né en 1959 à Niort, devient, après des études d’art médiéval à Poitiers, conservateur du patrimoine en 1988. De 1988 à 1996,  il est conservateur des musées de Langres et du Sud Haute-Marne où il a en charge la construction du musée d’art et d’histoire de Langres et l’aménagement du musée de Bourbonne-les-Bains. De 1996 à 2009,  il est conservateur en chef du musée de l’Abbaye Sainte-Croix aux Sables d’Olonne où son champ d’action devient l’art moderne et contemporain (acquisition des lettres de Chaissac à Dubuffet, du Journal de Paul-Emile Pajot, d’un grand Peter Saul, Woman Smoking…). Depuis 2009,  Benoît Decron est responsable du projet du musée Soulages à Rodez et des musées du Grand-Rodez dont il est le directeur. Il a publié le catalogue du musée de l’Abbaye Sainte-Croix, écrit dans nombre de livres et catalogues sur la photographie ancienne et l’illustration, Gaston Chaissac, Victor Brauner, Jean Dubuffet, Peter Saul, Marc Desgrandchamps, Louis Pons, Louis Soutter…Il prépare l’édition d’une monographie sur Pierre Soulages et une sur Raoul Cabrol, le caricaturiste d’Hitler, un recueil de correspondance Gaston Chaissac-Anatole Jakovsky. Il travaille à une exposition personnelle de Claude Lévêque au musée Soulages pour l’été 2015.


Conférence organisée par Les amis du Printemps- Festival international d’art de Toulouse avec le concours de la Direction régionale des affaires culturelles Midi-Pyrénées.

Vendredi 28 novembre 2014 à 18H30
Musée d’art moderne et contemporain Les Abattoirs-FRAC Midi-Pyrénées
76, allées Charles de Fitte
31300 Toulouse